Alger: fermeture du gazoduc qui rejoint l’Espagne via le Maroc

Alger a décidé de fermer le gazoduc qui rejoint l’Espagne via le Maroc. Aucune explication n’a été donnée, mais cela semble être lié à la rupture unilatérale des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc.

C’est un nouveau durcissement imposé par Alger dans ses relations avec son voisin marocain. Alger a décidé unilatéralement de ne pas renouveler le contrat de transit du gazoduc Maghreb-Europe (GME). Ce gazoduc dessert l’Espagne via le Maroc qui, au passage, perçoit 7% des volumes. En clair, Alger ferme les vannes du gazoduc, long de 1 400 kilomètres qui traverse le Maroc sur 540 kilomètres, passe par le détroit de Gibraltar pour atteindre l’Espagne à Cadix. Chaque année, 10 milliards de m³ de gaz voyagent ainsi.

C’est incontestablement un coup sévère porté à l’économie marocaine qui possède peu de ressources naturelles et dont la fourniture en gaz est assurée par le GME, soit environ 700 millions de m³. Pour garantir la continuité du contrat avec l’Espagne, qui est tout de même le client, Alger entend passer par l’autre gazoduc, Medgaz, qui file directement sous la Méditerranée et arrive à Almeria. Mis en service en 2011, il a une capacité annuelle de transport de 8 milliards de m³ de gaz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici