Burkina Faso : au moins 29 morts dans une double attaque dans le Nord

Des militaires burkinabè en entrainement

Au moins vingt-neuf personnes ont été tuées, dimanche 8 septembre, dans deux attaques dans deux localités de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement. Ces attaques ont été perpétrées contre des contre un convoi de vivres alimentaires et un camion de transport.

« Ce dimanche 8 septembre, un camion de transport a sauté sur un engin explosif improvisé sur l’axe Barsalogho-Guendbila dans la province du Sanmatenga. Le bilan provisoire fait état de quinze morts et de six blessés qui ont été évacués dans les centres de santé pour une prise en charge appropriée », a affirmé le porte-parole Remis Fulgance Dandjinou dans un communiqué.

A une cinquantaine de kilomètres de Barsalogho, une attaque a lieu contre un convoi de vivres. Comme le précise le porte-parole dans un autre communiqué : « une attaque a été perpétrée par des terroristes ce dimanche contre un convoi de vivres sur l’axe Dablo-Kelbo. Cette attaque a entraîné le décès de quatorze civils et des dégâts matériels importants. »

Ainsi, rassure le ministre Dandjinou, « des renforts militaires ont été déployés et des opérations de ratissage sont en cours. Ce drame intervient alors que des importants efforts de sécurisation sont en cours dans cette région. »

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, parlant d’« attaques inqualifiables» martèle: « Ces actes ignobles ne resteront pas impunis».

>>Lire aussi ǀBurkina Faso : bilan officiel de 24 militaires tués dans une attaque terroriste

Le 14 septembre prochain, un sommet exceptionnel des chefs d’État sur la sécurité dans la sous-région doit avoir lieu à Ouagadougou.

Mais en attendant, Remis Fulgance Dandjinou, « le gouvernement réitère sa disponibilité à accompagner les organisations et les institutions intervenants dans l’action humanitaire pour la réussite de leurs missions. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour que les convois humanitaires dans les zones touchées par les attaques terroristes se fassent sous escorte de sécurité. »

Depuis 2015, le Burkina Faso subit des attaques terroristes. Elles sont de plus en plus fréquentes et meurtrières surtout dans le Nord du pays, occasionnant aussi de nombreux déplacés.

Basidou KINDA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici