Burkina Faso: l’Organisation internationale pour les migrations recrute un(e) Assistant(e) humanitaire

Logo de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM)

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso recrute un(e) Assistant(e) humanitaire pour son bureau à Ouahigouya. Si le poste vous intéresse, veuillez faire parvenir une copie de votre CV (avec deux références) ainsi qu’une lettre de motivation en français par courriel à l’adresse suivante : burkinavacancies@iom.int
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 27/09/2019 à 16h00. L’e-mail doit avoir comme titre « Candidature à l’offre BF10/GS/012/2019 ». Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

TERMES DE REFERENCE CODE DE REFERENCE : OIMBF10/GS/012/2019

I. RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE

Titre

Grade

Lieu d’affectation

Assistant(e) de Protection

G4

Kaya

Type de contrat

Special Short Term (SST)

Durée

06 mois renouvelable

Se rapporte directement au

Chargé de Protection

II. CADRE ET CHAMP DACTIVITE ORGANISATIONNEL

L’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) est une organisation intergouvernementale, créée en 1951, qui occupe la position de chef de file sur la scène migratoire. Au Burkina Faso, elle met en œuvre des programmes visant le renforcement de la capacité de la gestion des migrations, d’assistance aux migrants en transit et migrants de retour volontaire, de sécurité et de gestion des frontières au niveau national et régional, de stabilisation des communautés, de renforcement des moyens de subsistance, de protection des victimes et de prévention de la traite des êtres humains.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités de renforcement liées à la réponse aux urgences humanitaires dans la région du Centre-Nord (Barsalogho) et dans la région du Sahel (Djibo), l’OIM recrute un(e) Assistant(e) de Protection pour une durée de neuf mois. Sous la supervision directe de la Chargée de Protection et sous la supervision globale de la Chef de Mission, l’Assistant(e) de Protection aura la responsabilité d’appuyer la préparation et le suivi de la mise en œuvre des activités de soutien Psychosocial auprès des Personnes Déplacées Internes et Communautés hôtes.

III. RESPONSABILITES ET ATTRIBUTIONS

Les responsabilités et attributions du poste sont les suivantes :

a)     Assister l’équipe du projet dans la mise en œuvre et le suivi des activités de Protection et participer au suivi des résultats du projet conformément au cadre logique et au plan de travail

b)    Participer à l’identification et évaluation des besoins des Personnes Déplacées

Internes et communautés hôtes ;

c)     Soutenir le suivi et le référencement des cas individuels, notamment en s’assurant de la couverture des besoins spécifiques, et veillant à la sécurité ;

d)    Travailler en liaison et maintenir des bonnes relations avec les acteurs de la protection dans les régions du Centre-Nord et du Sahel ;

e)     Fournir toute l’assistance nécessaire pour l’organisation des réunions, séminaires, ateliers et missions terrain dans le cadre du programme, rédiger des termes de référence et rapports d’activités ;

f)     Fournir un appui dans la rédaction des rapports et des briefings à destination notamment des partenaires et autorités étatiques ;

g)    Fournir un appui dans la préparation, le suivi et l’archivage des différents documents et dossiers entrant dans le cadre de la mise en œuvre du projet et autres documents relatifs à la mise en œuvre opérationnelle du projet ;

h)     Sur délégation du/ de la Chargé(e) de Projet, Chargé(e) de Protection, ou Chef de Mission, participer à des réunions, forums et autre, en particulier dans le cadre du groupe sectoriel Protection et des sous-groupes affiliés ;

i)      Conduire des missions sur le terrain pour la mise en œuvre des activités du programme ;

j)      Accomplir toute autre tâche qui pourrait lui être confiée dans le cadre du travail.

IV. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES

EDUCATION 

•       Diplôme de niveau Bac+4 en sciences juridiques, politiques ou sociales, relations internationales, administration, économie du développement ou dans un domaine connexe d’une institution universitaire ou académie accréditée ou équivalent en années d’expérience pertinentes.

•       Connaissances dans la protection des personnes vulnérables ; en particulier la santé mentale et/ou la lutte contre les violences basées sur le genre.

•       Des connaissances en gestion de projets/programmes seraient un avantage.

EXPERIENCE

•       Forte expérience opérationnelle d’au moins 2 ans en matière de protection en lien avec le domaine des migrations ou engagement communautaire, une expérience en santé mentale et/ou lutte contre les violences basées sur le genre serait un atout ;

•       Expérience de travail et de liaison avec les institutions nationales, les autorités et les ONG ;

•       Aptitude et facilité à travailler et échanger avec les autorités administratives au niveau local ;

•       Bonne maitrise des nouvelles technologies de l’information (notamment Word, Powerpoint, Excel, …).

V. LANGUES

Obligatoires

Avantageux

Très bonne maîtrise du français à l’écrit et à l’oral.

La connaissance de l’anglais, des langues locales sera un atout.

VI. COMPETENCE

Le titulaire doit faire preuve des compétences suivantes :

a)     Responsabilité – Respecter les engagements et savoir gérer les critiques constructives ;

b)    Orientation client – Etablir et maintenir des relations de travail efficaces avec tous les clients, y compris les donateurs, les gouvernements et les bénéficiaires des projets ;

2

c)     Apprentissage continu – Démontrer un l’intérêt à améliorer les compétences requises

pour le travail ;

d)    Communication – Savoir communiquer clairement et avoir une capacité d’écoute, notamment pour ce qui concerne les changements des priorités et des procédures ;

e)     Créativité et initiative – Chercher activement de nouveaux moyens pour améliorer les programmes ou les services ;

f)     Leadership et négociation – Promouvoir le changement organisationnel et en savoir identifier de nouvelles opportunités ;

g)    Gestion de la performance – Définir et poursuivre des objectifs clairs et réalistes pour faciliter « l’évaluation des performances » par son superviseur ;

h)     Planification et organisation – Fixer des objectifs clairs et réalisables, conformément aux priorités convenues pour soi et pour les autres ;

i)      Professionnalisme –

▪  Incorporer les besoins, les perspectives et les préoccupations liés au genre, et promouvoir la participation égale des genres ;

▪  Savoir atteindre les objectifs qui lui sont assignés dans des conditions parfois difficiles et sous pression ;

j)      Travail d’équipe – Contribuer à créer un environnement d’équipe au bureau, qui soit agréable et efficace ;

k)     Connaissances technologiques – Comprendre l’applicabilité et les limites de la technologie et chercher de l’appliquer de façon appropriée au travail ;

l)      Mobilisation des ressources – Etablir des exigences réalistes en matière de ressources pour répondre aux besoins de l’OIM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici