Cameroun : exécution par peloton de quatre criminels.

Ils sont été reconnus coupables de la fusillade qui a eu lieu en octobre 2020 dans cet établissement scolaire. Elle avait causé la mort de sept étudiants et 13 blessés.

Interpellés au lendemain de leur acte, les quatre hommes ont été condamnés le 7 septembre 2021 par le Tribunal militaire de Buea. Pour les faits de terrorisme, hostilité à la patrie, sécession, insurrection, meurtre et détention illégale d’armes à feu et de munitions, la justice  a ordonné leur exécution par peloton.

Dit autrement, ils vont à leur tour subir une fusillade. Le tireur sera placé  à une distance qui varie selon les codes militaires ou parfois selon les dispositions ou la volonté du gradé ou de l’autorité qui commande ou ordonne l’exécution.

Mais les accusés de la fusillade de l’école « Mother Francisca International Bilingual Academy » à Kumba peuvent encore échapper. Le Tribunal militaire de Buea leur a donné 10 jours pour  faire  appel de la décision. Selon certaines sources, les avocats des condamnés s’activent pour déposer un recours. Recours visant à plaider pour une reconsidération de  la sentence.

Cet article  est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici