Coronavirus : la BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer les effets de la pandémie

Siège Banque africaine de développement

La Banque africaine de développement (BAD) a levé trois milliards de dollars américains (1767 milliards fcfa- devise du jour) sur les marchés internationaux à travers un emprunt obligataire social. Cette action vise à amoindrir l’impact du Covid-19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent.

« Combattre le Covid-19 », ainsi s’intitule cet emprunt obligataire social. Cette émission obligataire, est selon Akinwumi Adesina, président du Groupe de la BAD, la première partie de la réponse globale de son institution qui fera l’objet d’une prochaine annonce.

En effet, face au coronavirus, le Groupe de la Banque africaine de développement prend des initiatives pour apporter des réponses flexibles. Celles visent à réduire les graves effets économiques et sociaux de la pandémie de Covid-19 sur ses pays membres régionaux et sur le secteur privé africain.

Un intérêt exceptionnel

Malgré la pandémie qui mine les économies mondiales, les responsables de la Banque, eux, parlent d’un franc succès, la mobilisation des investisseurs. « Cette émission obligataire sociale « Combattre le COVID-19 », a remporté un vif succès auprès d’investisseurs de premier plan, y compris les investisseurs socialement responsables. Elle a ainsi bénéficié d’un carnet d’ordres de très grande qualité de plus de 4,6 milliards de dollars. »

Ce qui amène Hassatou Diop N’Sele, Trésorière du Groupe de la BAD, a parlé d’un « niveau d’intérêt exceptionnel ».  « Nous apprécions le niveau d’intérêt exceptionnel que notre émission ‘Combattre Covid-19’ a soulevé à travers le monde, à un moment crucial pour l’Afrique. La Banque africaine de développement s’attelle à fournir les efforts nécessaires pour atténuer l’impact social et économique de cette pandémie sur notre continent déjà fortement affaibli », a-t-déclaré

Les cas de patients infectés par le virus ont été lents à se manifester en Afrique, mais le Covid-19 se propage rapidement et a contaminé près de 3 000 personnes dans 45 pays, mettant sous forte pression des systèmes de santé déjà fragiles.

Des milliards de dollars sont nécessaires pour venir en aide aux pays africains touchés par la pandémie. Des mesures d’urgence, ont déjà été lancées par les pays, allant dans certains cas jusqu’à l’arrêt des activités économiques, afin de freiner la propagation du virus. Partout dans le monde, des entreprises sont fermées et les travailleurs sont rentrés chez eux. Ce qui a eu pour effet de perturber les chaînes d’approvisionnement, le commerce et les voyages, et d’entraîner l’économie mondiale vers la récession.

Basidou KINDA

Sur le même sujet

Coronavirus: quatre risques que les femmes doivent gérer

Coronavirus-Burkina: la Chloroquine en essai clinique

Coronavirus: Attention, le masque facial peut être source d’infection !

Coronavirus: la « galère » des travailleurs des mines au Burkina

Coronavirus-Burkina: fermeture des marchés et yaars, Free Afrik critique et propose des solutions

Coronavirus: la course mondiale vers un vaccin

Coronavirus-Burkina: les mesures urgentes des lieux de cultes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici