Ghana : une plateforme unique d’e-paiement centralise les services financiers publics

Kojo Oppong Nkrumah, ministre ghanéen de l’Information.

Le gouvernement ghanéen a inauguré ce lundi 8 juin 2020, la plateforme Ghana.GOV destinée au paiement digital des différentes taxes d’ordre public. Une initiative qui s’inscrit dans la droite ligne de sa volonté politique manifeste, de favoriser l’économie nationale axée sur la facilité de collecte des taxes.

Entrée en service ce 08 juin, cette plateforme fusionne tous les services financiers publics du Ghana. Ainsi, les Ghanéens peuvent désormais s’acquitter de leurs impôts, taxes et autres obligations financières à l’endroit de l’Etat via une plateforme unique en ligne. « Ghana.Gov fournira un point d’accès unique à tous les services des ministères, départements et agences du gouvernement et garantira que toute personne qui doit effectuer des paiements uniques puisse le faire via le portail sans passer par plusieurs personnes », explique Kojo Oppong Nkrumah, ministre ghanéen de l’Information.

Grâce à Ghana.GOV, les populations pourront payer leurs différentes taxes sans être sujets à des tracasseries administratives. Elles n’auront plus de contacts directs avec des personnes physiques, avec l’avantage d’être moins exposées à des risques de corruption. Aussi, auront-elles désormais la facilité de s’acquitter de leurs impôts à bonne date. Pour le gouvernement, Ce nouvel outil contribuera à la croissance des recettes publiques, à l’augmentation des économies de dépenses et à la lutte contre la corruption.

Pour rappel, avec l’apparition de la pandémie du Coronavirus, le Ghana s’est illustré à travers des solutions digitales efficaces dans la riposte contre le virus. Le pays a développé un service de transport des échantillons de prélèvement vers les centres afin d’accélérer les tests de la Covid-19. Cette avancée avait permis de limiter dans le pays, le nombre de cas de personnes contaminées. C’est ce qui a favorisé d’une part  la fin des mesures de confinement au Ghana, au moment où la pandémie continue de secouer le monde.

Tamaltan Inès Sikngaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici