L’engagement de Georgie BADIEL dans la lutte contre les problèmes d’accès à l’eau au Burkina Faso est un bel exemple de lutte pour le développement de son pays.

Dénommé le pays des hommes intègres, ce pays de l’Afrique de l’Ouest à un véritable défi de développement lié aux problèmes d’accès à l’eau. Cette question préoccupante suscite les interrogations sur la gestion politique de la nation de Thomas Sankara. Cette ressource est devenue de plus en plus inaccessible dans beaucoup de villes au Burkina. Georgie BADIEL, étant consciente de cette situation, s’est engagée entièrement dans la lutte contre ce problème qui secoue son pays natal. Elle est l’illustration parfaite du patriotisme.

Née en 1985 dans un beau quartier de Ouagadougou, Georgie BADIEL est une ancienne miss et un top-modèle influente qui a réussi à parcourir les plus grands podiums du monde, de son pays natal à New York, elle a défilé pour les plus grandes maisons de couture du monde.

Durant chaque prestation, elle ne laissait pas son public indifférent. Nous sommes en 2003 quand Georgie BADIEL est élue miss Burkina Faso, elle venait tout juste d’avoir 17 ans, puis un an plus tard, elle a participé à l’élection miss Africa où elle est sortie vainqueur. Derrière cette beauté et cette taille à l’allure d’une gazelle, elle a toujours était une femme responsable qui a appris très tôt le sens de l’engagement.

Elle a créé une fondation pour lutter contre les problèmes d’accès à l’eau dans son pays à travers la construction de forages très modernes et adaptés. Elle a écrit un livre autour de son combat pour l’accès à l’eau, à travers des pages captivantes et soigneusement rédigées.  Georgie Badiel a réussi à donner de l’espoir et de la force aux enfants de son pays devant les problèmes d’accès à l’eau. 

Elle est le modèle parfait de la femme africaine entre ses forces et ses combats, la beauté physique et de l’esprit.

De son immense statut de reine de beauté engagée au pays des hommes intègres jusqu’aux podiums de l’élection miss Africa, cette femme est un symbole de la beauté africaine et de l’intelligence. Sous les projecteurs jusqu’aux forages, dans les quartiers les plus défavorisés du Burkina Faso et par extension dans les pays de l’Afrique de L’Ouest, Géorgie a obtenu l’amour et l’admiration de tout un peuple. Elle est la reine de beauté qui a mis sa couronne au service de son pays avec amour et patriotisme. Elle est le modèle parfait de la femme africaine entre ses forces et ses combats, la beauté physique et de l’esprit. Elle est une activiste très sollicitée pour son dénouement en cas de servir son pays avec honneur et dignité. 

Installée définitivement à New York avec l’espoir et la force de se concentrer sur son combat pour l’accès à l’eau, elle dirige ses activités depuis les États-Unis où elle a créé le siège de sa fondation et un autre à Ouagadougou depuis 2005.

Ses années de lutte ont porté ses fruits

L’accès à l’eau, un problème mondial très présent en Afrique, beaucoup de pays ont ce défi d’où l’importance pour Georgie de militer pour trouver de vraies solutions en commençant par son pays natal qu’elle aime temps. Sa fondation est un exemple d’engagement et d’abnégation pour maintenir Le cap vers une nation où l’eau est accessible pour tous et par extension une Afrique où tout le monde aura la possibilité de trouver cette ressource vitale sans difficulté. Dans la mouvance de son combat, elle aide parallèlement les femmes de son pays en leur offrant des formations sur les techniques de maintenance des forages. Ses années de lutte ont porté ses fruits car cette dame de fer a réussi à équiper beaucoup de quartiers des forages et a beaucoup aidé les femmes de son pays à trouver des solutions face aux problèmes techniques des forages installés.

Une vraie reine de beauté qui a mis sa couronne au service de sa patrie avec fierté et conviction

Adama Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici