Stefan Maré, PDG de Vigne Solutions: Un leader économique de demain

Stefan Maré, PDG de Vigne Solutions © Image personnelle

Comme chaque année, depuis 2014, l’Institut Choiseul a publié son classement 2019 des 100 jeunes leaders économiques africains les plus talentueux de leur génération. Le Burkinabè Stefan Maré, PDG de Vigne Solutions basé à Niamey au Niger, s’est vu sacré dans le cercle de ces « conquérants » qui font tous office de référence dans leur écosystème.

Pour arriver à faire le choix des 100 jeunes leaders économiques africains de demain, les critères sont sans complaisance : l’image et la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership. Ainsi, la somme des points obtenus dans les différentes catégories de critères précitées détermine la place de chacun des lauréats dans le classement final. Les profils ayant obtenu moins de 10% dans l’une des catégories sont éliminés.

Pour procéder à ce classement annuel, l’Institut Choiseul, qui en est l’initiateur, fait recours à de nombreux experts et spécialistes du continent africain pour réaliser cette étude ambitieuse et unique, qui dresse un état des lieux des forces vives de l’économie africaine. Il faut au préalable remplir trois conditions, afin que le profil soit retenu pour l’étude. Avoir la nationalité de l’un des 54 Etats africains ; être âgé de 40 ans ou moins au 31 décembre 2019 et avoir une contribution active dans le développement économique de l’Afrique.

Stefan Maré a donc rempli toutes les conditions et satisfait aux différents critères pour se hisser à la 16e place des 100 jeunes leaders économiques africains les plus talentueux de leur génération. Il dira alors : « Je dirai avant tout que c’est un travail d’équipe qui a permis cette reconnaissance de nos efforts et notre vision dans le domaine de la digitalisation des industries ; une opportunité majeure pour l’Afrique. » A 39 ans, le jeune leader est convaincu que le continent africain regorge d’énormes talents qui font bouger l’Afrique d’aujourd’hui et de demain.« Nous sommes fiers d’être parmi eux. »

Chez Vigne Solutions, sa société, ils estiment que l’Afrique doit sortir de ses complexes en matière de numérique. Bien que nous soyons dans un monde globalisé qui demande des réponses globales sur des questions qui concernent la planète entière, l’Afrique, dira M. Maré, doit se distinguer dans sa capacité de s’approprier les nouvelles technologies d’une manière qui lui est propre, afin de renforcer son potentiel de créativité de solutions adaptées à ses réalités.

« A l’heure du « tout digital » la technologie représente un levier formidable qui permet aux entreprises africaines de révéler leur plein potentiel face à la création de nouveaux marchés et l’opportunité de développer des synergies entre les différents secteurs.»

Des innovations dans le monde de la logistique

 Dans le fond, quand on demande à Stefan Maré ce qui a milité en sa faveur afin d’intégrer ce cercle fermé, il répond : « Certainement nos innovations dans le monde de la logistique où nous avons comblé un manque de visibilité des opérations dans le secteur du transport routier de marchandises en Afrique de l’Ouest. » Avec juste raison. Selon ses explications, Vigne Solutions est la première société en Afrique à proposer des solutions concrètes et éprouvées pour le suivi des marchandises en transit entre les ports et les pays de l’inter-land, à travers des dispositifs de traçages intelligents tels que par exemple des conteneurs connectés.« Nous travaillons au quotidien avec des multinationales dans la digitalisation de leurs opérations logistiques à travers l’Afrique. » renchérit-il.

 Des  ambitions…

 Stefan Maré et ses collaborateurs ont déjà commencé leur expansion sur l’ensemble des pays de la CEDEAO avec la suite de la digitalisation du transport routier de marchandises.

L’une des problématiques majeures dans le monde de la logistique est, selon lui, le manque de fiabilité dans les informations échangées entre les différents acteurs. Dans cette dynamique, ils ambitionnent d’être une source d’information indépendante, afin d’apporter de la visibilité opérationnelle pour une meilleure prise de décision dans la chaîne logistique.

Le secteur minier est leur prochain grand chantier dans lequel ils comptent apporter leur expertise dans la digitalisation des opérations minières à ciel ouvert. Ils ont déjà déployé leur technologie sur quelques mines de la sous-région et mis en place une équipe technique et commerciale dédiée à ce secteur.

Basidou KINDA


« J’ai bonne foi en l’avenir économique du Burkina » Stéfan Maré

Stefan Maré, PDG de Vigne Solutions © Image personnelle

Après un passage au Prytanée Militaire de Kadiogo et à l’Université de Ouagadougou en Science Economique et Gestion, Stefan Maré s’est lancé très tôt en tant que chef d’entreprise dans les solutions numériques de gestion de flotte automobile d’abord au Burkina, avant de s’installer en 2012 au Niger et ensuite au Nigéria. Il garde de bons rapports avec son pays d’origine. « Je suis Burkinabè et mes rapports sont ceux d’un citoyen engagé et fier de son pays. » D’ailleurs, fait-il savoir, Vigne Solutions envisage à moyen et long terme, des partenariats avec des entreprises burkinabè ou des entreprises installées au Burkina.

De son analyse, le Burkina Faso évolue dans le bon sens économiquement parlant. Malgré le contexte difficile, lié à l’insécurité, dit-il, les efforts des pouvoirs publics et la vitalité des secteurs agricole et minier maintiennent la croissance économique du pays. Après un ralentissement en 2015, fait-il remarquer, l’activité économique s’est considérablement redressée, atteignant 6,4% et 5,9% en 2017 et 2018 respectivement, grâce à l’augmentation de la production agricole et à une meilleure performance minière.

Le gouvernement multiplie, à son avis, les initiatives pour accroître l’investissement privé ainsi que le nombre de projets innovants, à travers le développement soutenu des startups. Le Burkina Faso est engagé dans un effort de développement soutenu par des partenaires nouveaux mais aussi des partenaires de longue date. Des investissements étrangers se sont mobilisés notamment sur le développement d’infrastructures centrales comme l’énergie solaire et l’interconnexion des réseaux, qui permettront de mieux alimenter les populations et entreprises.

Sur ce, il conclut : « J’ai bonne foi en l’avenir économique de notre pays. » L’avenir économique passe aussi par les jeunes qui comptent travailler à leur propre compte. A ces derniers, Stefan Maré adresse ses « félicitations » pour ce choix pour une bonne raison. « Les opportunités n’ont jamais été aussi nombreuses au Burkina Faso et même en Afrique. » Mais prévient-t-il : « Tout entrepreneur doit commencer à travailler avec une vision. Il faut sortir des sentiers battus et explorer d’autres horizons que ceux tout tracés. Il faut oser se lancer dans des domaines qui ne sont pas encore bien connus. »

En chef d’entreprise averti, il énonce deux maux qui plombent les ambitions de beaucoup de jeunes. « Impatience et idéalisation [qui] sont les ennemies de entrepreneuriat. » De fait, ceux qui ambitionnent d’évoluer à leur propre compte doivent retenir une chose : « Une entreprise n’explosera pas tous les records deux mois après sa création. En tout cas, il y a peu de chances. » Malgré tout, dira-t-il, poursuivre ses rêves, c’est s’offrir la possibilité de réussir sur les moyen et long termes.

«L’entrepreneuriat est, avant tout, selon le jeune chef d’entreprise, une course à la crédibilité et à la légitimité. Et une fois que ces deux piliers sont bien enracinés, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Il faut continuer à viser l’amélioration. C’est une lapalissade, mais un professionnel qui réussit est un professionnel rigoureux, organisé, capable d’anticiper. » Basidou KINDA


A propos de Vigne Solutions

Vigne Solutions est une société spécialisée dans la digitalisation logistique à travers des solutions informatiques articulées autour de l’informatique décisionnelle (Business intelligence), les objets connectés, le big data et l’intelligence artificielle.

Mais depuis peu, les responsables ont accueilli de nouveaux partenaires dans le capital de Vigne Solutions qui vient d’être rebaptisée UWAZI. UWAZI va alors, en plus de la digitalisation logistique, développer la digitalisation des processus de l’exploitation minière car, selon Stefan Maré, ils possèdent à présent une forte expertise dans ce domaine.

Son siège basé à Niamey au Niger est constitué d’une équipe jeune et dynamique d’une vingtaine de collaborateurs venant de tous les horizons. Ils envisagent l’ouverture prochaine de leurs représentations dans différents pays de l’Afrique de l’Ouest.

Leur département de recherches et développement composé essentiellement de développeurs et d’ingénieurs est basé à Ekaterinbourg, en Russie.

Au Nigéria, ils interviennent déjà dans le domaine de la finance, avec la digitalisation du suivi, de la gestion et de la maintenance d’un parc d’environ 45 000 Terminaux de paiement électronique (TPE) avec des banques nigérianes, une de leurs réalisations phares dans ce pays.

BK

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici