Tchad : 30 millions d’euros pour l’interconnexion des réseaux électriques avec le Cameroun

Ce financement est un don émanant des ressources de la plateforme d’investissement pour l’Afrique (PIA) de l’Union européenne dans le cadre du PAGoDA.

 

De l’électricité en plus, pour le Tchad. Le lundi 22 juin à Abidjan, Le Conseil administration de la Banque africaine de développement (BAD) a donné son accord à une proposition de don de 29,4 millions d’euros en faveur du Tchad, pour cofinancer le Projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad (PIRECT).

Le PIRECT, approuvé en 2017, a pour objectif d’améliorer l’offre, la fiabilité et l’accessibilité de l’électricité au Cameroun et au Tchad. De manière spécifique, ce projet d’interconnexion doit permettre de procéder à des échanges transfrontaliers d’une électricité au meilleur prix et issue d’énergies renouvelables, de promouvoir le commerce de l’électricité et l’intégration régionale, et de contribuer au développement socio-économique de l’Afrique centrale.

 « Cette importante contribution de l’Union européenne est la preuve de la parfaite collaboration avec la Banque pour le financement des projets intégrateurs dans la région Afrique centrale », a indiqué Joseph N’guessan Kouassi, chef de la Division énergie, infrastructures et secteur financier à la Banque.

Avec une longueur totale des lignes à haute tension de 1 024 kilomètres à construire (786 km au Cameroun et 238 km au Tchad),  le PIRECT prévoit l’établissement d’une ligne de 225 kilo Volts entre les villes de N’Gaoundéré et Maroua au Cameroun,  et la capitale du Tchad, N’Djamena.  Une seconde ligne à haute tension de 225 km, reliera Maroua au Cameroun aux villes de Bongor, Guelendeng, et N’Djamena au Tchad.

Les bénéficiaires du projet estimés à près d’un million de personnes selon la BAD, le projet comprend également la construction de réseaux de distribution, pour l’électrification rurale, le long des couloirs de ligne. Le nombre de localités à électrifier s’élève à 478, soit 409 au Cameroun et 69 au Tchad.

Il est à noter que le PAGoDA est une convention conclue dans le cadre de la Facilité d’investissement pour l’Afrique (FIAf) au titre du 11ème Fonds européen de développement (FED‑2014‑2020).

 

Esther Zongo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici